La remontada

La remontada

Posté dans : Toutes les Actus | 0

ACTE 5 – ROSES (Espagne)

4ème stade nautique – 18ème raid côtier – 10ème classement général

Roses Samedi 22 juillet – La deuxième partie du Tour vient de commencer en Méditerranée. Au terme de 800km de transfert entre les Sables d’Olonne et Roses en Espagne, le Diam 24 COVED-PAPREC et son équipe sont arrivés à bon port à Roses, en Espagne. Après cinq actes intenses en Mer du Nord, Manche et Atlantique, le team d’Aurélien Ducroz repart sur les chapeaux de roue en décrochant la quatrième place en finale du stade nautique. Ils intègrent alors le club très selecte du TOP TEN et abordent les six courses restantes regonflés à bloc.

 

Retour sur les épreuves 

RAID CÔTIER : Fini le courant et la marrée, place au vent capricieux de Méditerranée. La première journée de course n’était pas simple, avec un vent très instable et des conditions orageuses qui nécessitaient la plus grande méfiance. Lorsque le top départ est donné le parcours fait rêver avec un parcours de 43 miles et des passages entre les îles au large de la baie de Roses. Mais le vent d’Est annoncé a eu du mal à s’installé et le comité de course réduit le parcours à des aller-retour dans la baie où la moindre erreur est fatale. Une mésaventure de Gennaker freine le trimaran COVED-PAPREC sur sa lancée et, dépourvu d’opportunité tactique, Aurélien n’a pas pu replacer son bateau comme souhaité : « Nous faisons un bon départ, prêt à encapé la première marque parmi les cinq premiers, mais le vent tourne et la flotte nous passe à côté. On remonte les places perdues et là, le Gennaker lâche. Je répare rapidement l’écoute mal grée mais cette erreur nous coûte 10 places qui seront impossibles à récupérer. » Team COVED-PAPREC termine 18ème, de loin la moins bonne performance depuis le début du Tour.

 

STADE NAUTIQUE : Après la mauvaise journée de la veille, Aurélien et ses hommes se sont rapidement remobilisés puisqu’ils rentrent aujourd’hui pour la seconde fois consécutive en Super Finale de l’épreuve de stade nautique. Ils ont su faire preuve de régularité tout au long des qualifications (résultat des manches : 4 / 4 / 4 / 2 / 8) et tirer parti des conditions sportives présentes tout au long de la journée. Le vent déjà bien établit pendant les phases de qualification à 12 nœuds est monté crescendo à 20 nœuds pour la finale avec un petit clapot à négocier.

Olivier Backès naviguait pour la troisième fois à Roses avec Aurélien pour le Tour de France à la Voile : « Aujourd’hui c’était une super journée comme on avait l’habitude de faire l’an dernier en rentrant dans le Top 4. Il y avait plus de vent, on a navigué proprement et réussi à se qualifier assez facilement en étant toujours réguliers. Nous faisons une belle finale aux avant-postes, comme aux Sables d’Olonne, toujours entre la 2ème et la 4ème place. Il faut rester dans ce même esprit et continuer comme cela jusqu’à Nice. »

Une belle opération pour Team Coved-Paprec qui prend la 10ème place et passe devant l’équipage de Billy Besson (4 fois champion du Monde en catamaran Olympique) alors que deux ténors de la flotte ont perdu de nombreux points par disqualification pour départ volé. La hiérarchie du Tour est constamment remise en cause à tous les niveaux et de bons coups restent encore à jouer d’ici la finale à Nice le 29 juillet. Le cortège de bateaux part dès ce soir pour le Grau du Roi Port Camargue, pour l’Acte 7 de cette 40ème édition du Tour de France à la Voile.