A l’envers

A l’envers

Posté dans : Toutes les Actus | 0

ACTE 4 Arzon – Port du Crouesty

18ème place au stade nautique – 11ème au classement général

Arzon Dimanche 16 juillet 2017 

La brise thermique et ses 15 nœuds de la veille ont boudé l’épreuve du stade nautique du jour. Un petit vent mollissant jusqu’à devenir nul a rendu la navigation très difficile sur le plan d’eau du Crouesty.

Réactions des navigants 
Le trio du jour Backès/Bontemps/LeBrec commente avec contrariété sa journée : « C’est la première fois depuis le début du Tour où l’on se retrouve avec aussi peu d’air. Et sur nos entrainements nous avons rarement eu cela. Sur un raid on a le temps pour mettre en place des stratégies, mais en stade nautique, les manches ne durent que 20 minutes et sans les automatismes, on se retrouve vite dépassé. Aujourd’hui il n’y a eu que trois manches, le vent n’a fait que mollir et les résultats avec. Nous devons mettre en commun ce soir ce que l’on a pu observer et comprendre de la journée pour que cela serve d’expérience. »

Aurélien, skipper du trimaran et en repos sur cet acte rassure son équipe : « Le Tour est encore long, on n’est pas encore à la moitié alors rien n’est catastrophique. On arrive a tenir avec les leader sur les raid côtier mais sur les parcours construits, techniquement par rapport à certains teams c’est encore dur. C’est comme ça, il y a des jours où tout se passe à l’envers mais on va se rattraper dès demain. Il y a du vent annoncé aux Sables d’Olonne et quand il y a du vent c’est beaucoup plus drôle. C’est comme le ski, c’est bien mieux quand il y a de la poudreuse ! »

Pas le temps de souffler pour les marins qui quittent ce soir la Bretagne pour rejoindre les Sables d’Olonne en Vendée, cadre dès demain de l’Acte 5 de cette passionnante 40ème édition.